Pour l’Amour du Fil – Nantes 2021 – Partie 2

Bonjour,

Je continue de vous faire profiter des merveilles qui étaient exposées pour notre plus grand plaisir, et aujourd’hui, plongeons dans l’univers japonais !

Yumiko Tanaka a fait des yoyos sa marque de fabrique !

Les photos des quilts de Yumiko sont de Christopher Wilson-Tate avec son accord.
Je trouve ces quilts d’une fraîcheur exquise !
Megumi est une élève de Yoko Saito depuis 30 ans et ses œuvres ont été exposées au festival de Tokyo.
Ce quilt là est une perfection à lui tout seul…. tout est appliqué et brodé !
On retrouve bien le style de Yoko Saito ! (si je peux me permettre).
Apparemment cette artiste est fan de Béatrix Potter ! 🙂 Et nous aussi !
Fan de Shizuko Kuroha dont les quilts indigos ont été publiés dans un livre chez Quiltmania, Etsuko a remporté le Best of Show du festival de Tokyo en 2012.
J’ai beaucoup rêvé devant ce quilt !
Celui-ci m’a fait tanguer avec son ban de poissons !! Spectaculaire !
Et celui-ci m’a fait flotter dans les airs !! 🙂 Quel travail !
Terminons par le stand de la douce Reiko Kato et quelques-unes de ses œuvres très poétiques !

Mes photos ne rendent pas justice à la beauté de ces quilts !! Nous pourrions rester des heures à les observer tellement ils sont travaillés avec minutie et regorgent de détails….

Les japonaises ont des doigts de fée…

A très vite pour une troisième partie ! 🙂

Cécile

22 réflexions sur « Pour l’Amour du Fil – Nantes 2021 – Partie 2 »

  1. Merci de ses superbes photos mais je préfère les premiers quilts de Yumiko Tanaka . ils me font penser aux cerisiers en fleurs au Japon pour Hanami de par leur fraicheur et toutes les magnifiques fleurs du Japon .

  2. Dans des styles très différents les uns des autres, ces quilts sont somptueux. J’ai admiré celui de Migumi Mesuno, notamment le bleu avec la fleur rouge, mais aussi, ceux de Etsuko Ishitobi, dans ces tons indigo rehaussés de rouge ou d’appliqués tout petits comme les poissons argentés.
    Et comme tu dis et comme on se le dit à chaque fois, comment font-elles ? Elles doivent avoir des doigts très fins; et c’est pareil en broderie traditionnelle et aussi en cartonnage, enfin tout ce qu’elles touchent . Bonne soirée !

  3. quelles beautés! ces quilts sont tous plus beaux les uns que les autres! quelle patience il faut pour assembler ces petites pièces aussi grandes qu’un ongle et en faire un ouvrage….magnifique! les japonaises sont des championnes.

  4. Bonjour Cécile,
    Merci pour ce beau partage, et contente de t’avoir rencontré au salon et dans le tramway 😉 On se reverra en Avril j’espère.
    Très belle journée à toi
    Bisettes
    Valérie

  5. Voilà un 2ème opus-photos magnifique! Je trouve (et cela n’engage que moi) que certains quilts sont « vivants » et « parlent », et d’autres m’apparaissent plus « figés »…mais cela est sûr, tous reflètent un superbe travail! J’ai encore pris un immense plaisir à les visionner. Merci à toi. Rendez-vous pour la 3ème édition. En attendant, Bisettes.

  6. I’m sitting here stunned! What imagination and technique to make these incredible quilts.
    It is just unbelievable to me how they are created.
    I need to study these more.
    Thanks you sweet Cecile for such wonderful photos.

  7. Etsuko sait comment travailler le tissus et les couleurs. Elle nous fait voir des choses qui ne sont pas là. Quelle artiste!! J’adore. Merci de partager tes belles photos. ;^)

Répondre à barb vedder Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.