Le musée de la dentelle d’Alençon et la manufacture Bohin

Bonjour,

Le 12 avril, j’ai eu l’immense chance de pouvoir visiter le musée de la dentelle d’Alençon et la manufacture de Bohin. Notre présidente du club de patchwork de Naveil a géré cette affaire on ne peut mieux et nous a très gentiment offert cette merveilleuse journée ! Merci beaucoup Marie ! 😉
Au petit matin donc, nous partîmes en bus, via Le Mans pour arriver vers 10h00 à Alençon.

Moi qui suis une ex-étudiante en histoire et toujours autant passionnée, j’ai été ravie !
Je ne vais pas vous faire un cours mais deux photos suffiront pour vous faire réaliser que la France est riche en patrimoine historique…

La basilique Notre-Dame d’Alençon, construction commencée sous Charles III en 1356, art gothique.

Puis bien évidemment le château des Ducs d’Alençon (car il y en a eu plusieurs !) dont les bâtiments actuels datent du XIIème siècle. Ah …j’aurais bien aimé le visiter 🙂

Mais le musée de la dentelle d’Alençon nous attendait.
Je débute en vous montrant cette photo…

WOW ! Il faut savoir que chaque dentellière met 7 heures pour fabriquer 1 cm carré de dentelle…. d’où les prix !
Les dentellières sont, en tout et pour tout, 7 professionnelles en France à ce jour avec en plus 3 dentellières en formation, ce qui porte le nombre à 10. Elles dépendent du Ministère de la Culture.
La dentelle d’Alençon se travaille uniquement à l’aiguille. Les dentellières s’y concentrent le matin seulement car cela fatigue énormément les yeux. L’après-midi, elles travaillent sur de la broderie.
Au XIXème siècle, une dentellière renommée s’appelait Zellie Martin et était surnommée « la fée dentellière ». Elle eut 8 enfants, dont 5 filles devenues toutes religieuses. Parmi elles, Sainte Thérèse de Lisieux.

A présent assez de papotage, voici en quelques photos, les dentelles du musée.

Les dentelles de Venise

Les dentelles de Bruxelles et des Flandres

Un détail intérressant

En haut, dentelle d’Alençon, à droite et à gauche dentelle de Bruxelles.


Création Lefébure. Cette pièce du XIXème siècle reproduit le thème du mariage princier à l’iconographie médiévale. Il me rappelle étrangement la Tapisserie de Bayeux réalisée par la reine Mathilde…Les flashes n’étant pas authorisés, mes photos sont un peu sombres…
Détail

Il faut savoir que pour pouvoir créer une oeuvre en point d’Alençon, celle-ci était d’abord dessinée à la main sur du papier. En voici deux exemples..


On distingue bien les grappes de raisin..

Evolution de la dentelle d’Alençon






Détail du mouchoir


On distingue le fouloir que portait cette dame…

Depuis novembre 2010, le savoir-faire de la dentelle au point d’Alençon est inscrit sur la liste représentative du patrimoine mondial de l’Unesco.

Après une pose bien méritée et un déjeuner dans un square charmant et fleuri, nous reprîmes le bus en direction de Saint-Sulpice-sur-Risle !

La manufacture Bohin !

Des l’entrée nous sommes accueillis par le portrait du fondateur de la manufacture, Benjamin Bohin. Portrait effectué à partir d’épingle et d’aiguilles !

La manufacture est en activité depuis 1833. A l’époque elle ressemblait à cela…

Implantée dans une trentaine de pays, elle s’étend sur 2500 mètres carrés.
Il faut, pour fabriquer une aiguille, 27 étapes sur deux mois de travail…. ça laisse songeur !
J’ai pris des photos des étapes en français mais aussi en anglais ! Ainsi, mes amies outre-atlantique pourront les lire ! Cliquez sur les photos pour les agrandir !








Cette étape, le sciurage, est très importante car elle ôte toute trace d’humidité sur le produit. Elle sera répétée deux fois encore au cours de l’élaboration de l’aiguille.














Les ateliers de fabrication




Voyez-vous la flamme ? Elle fixe la tête de verre (de Murano) à l’épingle !




En sortant des ateliers, nous sommes passés par le musée.



J’adore ces publicités vintage…

Et bien sûr, par le magasin !



Petit clin d’oeil à France Patchwork ! 😉

Ainsi s’achève notre journée et mon reportage ! Je crois que c’est le plus long post que j’ai jamais fait !
J’aurais pu le faire en deux parties me direz-vous ! Oui…mais non ! Car jeudi je pars à Nantes deux jours pour le salon de Quiltmania ! Et j’aurai certainement bien d’autres choses à vous raconter ! A bientôt alors… 🙂

Je vous remercie pour vos visites.
Happy quilting !
Cécile

18 réflexions au sujet de « Le musée de la dentelle d’Alençon et la manufacture Bohin »

  1. Coucou Cécile,
    Merci pour ce magnifique reportage chargé d’histoire et de merveilles. Tu as pris énormément de temps pour rédiger ton article mais cela en valait la peine car; moi la première, j’ai appris beaucoup de choses.
    Je te souhaite un agréable séjour à Nantes à l’AEF dont j’attends avec impatience ton bel article.
    Je t’embrasse.

  2. Eh bien comme j’aurais aimé être des vôtres ! C’est super intéressant et il fallait bien toutes ces photos ! Merci pour ce superbe reportage. Je me disais bien qu’il y avait une boutique à la sortie…… normal.
    Bisous et encore mille mercis.

  3. What a fabulous trip! Thank you so much for sharing. That lace is stunningly beautiful and hard to believe it is hand made – such detail. I use Bohin needles for all my sewing so great to see where they’re made. Have a fab time at Nante!

  4. Wow! That looks like a fascinating outing!! That lace is so amazing and beautiful!!
    The needle factory looks so interesting! I had no idea how much work went into making Bohin needles!

  5. Bonjour.
    Merci pour ce magnifique reportage
    Vraiment intéressant.
    Ces dentelles sont magnifiques.
    Quel dommage si tout cela tombait en désuétude et disparaissait à jamais.
    Bisous.
    Andrée.

  6. Superbes reportages Cécile!!! Merci!
    J’ai visité les ateliers de la dentelle du Puy et son musée : visiblement les dentellières y ont le même le statut » d’ouvrières  » du ministère de la culture: lors de ma visite elles m’ont confirmé qu’elles ne faisaient que des pièces d’exception destinées aux bâtiments français.C’est une dentelle au fuseau qui peut être abime moins les yeux car elles travaillent toute la journée et surtout sans lunette, sinon c’est la perte de vue assurée. Malgré un centre d’enseignement qui a connu des hauts et des bas elles ont beaucoup de mal à trouver la relève
    Par contre en ville, beaucoup de commerce destinés aux touristes où tout est fait mécaniquement et en Chiiiiiine….Bouuuuh

    Et désormais je ferai très attention à ne pas perdre une aiguille distraitement!!! ;-))))

    Je vois que tu as un programme de mois d’avril bien rempli
    Bises et à bientôt
    Véronique

  7. As a child I hated wearing dresses, especially those with ruffles or lace. Now I find lace fascinating. It truly amazes me how they can create something so delicate. As for the needle factory, oh my that is interesting. Thanks for sharing your wonderful adventure.

  8. merci beaucoup d’avoir pris des photos et de nous faire ce reportage, je découvre beaucoup de chose, et les dentelles sont très belles, ayant déjà vu des dentellières je suis impressionnée par leur dextérité
    bon salon
    bizz

  9. What a wonderful post! I loved seeing all those beautiful pieces of lace. My goodness, what patience and skill. I love when History meets Art. Just a wonderful museum visit post. thank you!!
    I really like Bohin needles. It is amazing what goes into them. Just precision and fineness.
    thanks for such an interesting post

  10. J’ai adoré ce post que je n’ai pas trouvé long. Il était trop intéressant pour sembler long. Je te remercie de nous partager ta visite au musée des dentelles. Quelles beautés! Quel talent! Il faut vraiment être passionné pour faire des choses qui prennent autant de temps. Wow! Époustouflant! J’ai agrandi toutes les photos. :^D C’était fantastique. J’ai aussi beaucoup aimé l’histoire de la fabrication d’une aiguille. Je n’aurais jamais cru que c’était si long et si compliqué. Je te souhaite un bon voyage. Gros bisous. ;^)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.